Carnets autocopiants

Carnets autocopiants

Carnet-autocopiant

Bons de commande, bons de livraison, récépissés de transport, formulaires, contrats, factures… Le carnet de liasses reste utilisé dans de nombreux domaines de la vie courante. Contrairement aux liasses volantes, le carnet est relié.

Produit en 72h. départ atelier

A partir de 1 exemplaire, jusqu’à… Illimité !

  • Le 1er feuillet de chaque liasse peut uniquement être émetteur. On l’appelle également CB.
  • Tous les feuillets intermédiaires peuvent être à la fois récepteurs et émetteurs. On les appellent CFB.
  • Le dernier feuillet de chaque liasse est uniquement récepteur. On l’appelle CF.

Les papiers autocopiants sont généralement très fins : +/- 60g., pour faciliter la transcription du stylo bille et limiter l’épaisseur du carnet. Ils existent aussi en 80g. et même pour le dernier feuillet en 130 ou 170g.
Pour la couvertures des carnets, on utilise un papier très épais (350g. minimum) afin de conférer au produit protection et rigidité.

A4 ou A5 dans 90 % des cas. Mais nous adaptons les dimensions à votre besoin, et non l’inverse !

Le carnet, relié par agrafage, regroupe les liasses composées chacune de feuillets en 2, 3, 4 ou 5 exemplaires. Ces feuillets peuvent être numérotés ou pas. Ils sont en général tous détachables sauf le dernier qui reste attaché à la souche. Si ces documents sont destinés à être rangés dans un classeur, 2 ou 4 trous peuvent être préalablement réalisés. La couverture de dos se prolonge par un rabat qui sert d’intercalaire entre les liasses afin d’éviter la retranscription sur la liasse suivante. Une bande adhésive est posée sur la tranche pour finir de border le carnet et masquer les agrafes.

Nécessite l’utilisation d’un stylo-bille (pas de stylo plume ou crayon de papier) !

Vous pourrez bientôt commander ce produit en ligne !
En attendant, envoyez-nous votre demande de devis :

    • Informations techniques
    • Informations administratives

    Vous pourriez être intéressé par :